« l’Afrique est de culture Vodoun » : Patrice Talon fait réagir les internautes africains

Publié le 30/12/2016 à 08:41

Il y a quelques jours lors de la cérémonie de présentation du programme d’actions du gouvernement, une petite déclaration du président béninois Patrice Talon allait faire le tour de la toile, et ce, au delà des frontières du Bénin. 

Cette déclaration concerne la culture africaine, en comparaison à celle occidentale et/ou orientale. Si le président Patrice Talon a pris le soin de dire que le continent est aujourd’hui laïc, il a tenu à parler de ses racines culturelles, tout en martelant que sa déclaration n’était pas un parti pris pour la religion vodoun, ni une promotion, il a insisté sur le fait que cette culture était ancrée dans la vie des béninois, et même au delà des africains en général :

« Si l’Europe est de culture judéo-chrétienne, si l’Orient se réclame de  culture islamique, l’Afrique est de quelle culture ? Nos parents étaient des païens, ils ont créé des danses, des dessins, des masques et c’est cela qui a constitué notre patrimoine culturel et qui inspire nos artistes. L’Afrique est de culture Vodoun. Aujourd’hui, l’Afrique est laïque, elle est musulmane, elle est catholique, elle est même bouddhiste parfois, mais elle est de culture Vodoun »  a t-il déclaré.

patrice-talon-rfi

Une déclaration qui a été à de nombreuses reprises relayées sur la toile africaine, notamment du côté des panafricanistes qui ont repris l’information sur de nombreux sites. Pour certains, le président béninois a eu le courage de dire ce que peu de présidents disent de plein gré. D’autres se sont plutôt appesantis sur le caractère symbolique de cette déclaration, saluant au passage certaines précédentes décisions du gouvernement béninois, notamment la décision de rapatrier les trésors pillés par la France pendant la colonisation. D’autres ont également salué la volonté de diversification de l’économie avec le volet culturel adopté par le président béninois à l’instar de Claude Wilfried, un des internautes les plus populaires dans la sphère panafricaine.

Mais pour d’autres, notamment ceux qui ne se reconnaissent pas dans la culture païenne, cette déclaration n’engage que son auteur. Selon ces derniers, la culture vodoun en tant que tel n’est l’apanage que des ouest-africains, faisant au passage mine d’ignorer le contenu symbolique de la déclaration du chef de l’Etat béninois.

Il faut noter que c’est la deuxième fois que le président béninois suscite des débats sur les réseaux sociaux en Afrique. Sa précédente déclaration sur le désert de compétence au Bénin avait également beaucoup fait réagir les internautes.

Source La Nouvelle Tribune

Réactions

réactions